Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-10-20T04:55:48+02:00

Ces idées reçues que je n’ai pas vécues

Publié par Melle Alexa

C’est fou tout ce que l’on entend sur la grossesse, l’accouchement et la vie de jeunes parents.

Je n’ai pas vécu les nausées, et vomissements lors du premier trimestre, jamais d’ailleurs.
J’ai la grande chance de faire partie de ces mamans, qui ont une grossesse qui ne change rien à leur train de vie. Ce qui m’a posé problème c’est la gestion de mon diabète et surtout la gestion d’une grossesse à hauts risques qui fût très difficile. Mais rien à voir avec ce que l’on peut entendre, alors je ne peux pas vous parler de ces 9 mois (d’ailleurs pour moi, la grossesse n’a duré que 7 mois).
Sauf peut-être 2 choses ;
Les envies. Quésako ?! J’ai préféré suivre un « régime » alimentaire pour « bien manger » sans omettre certains aliments primordiaux et ne pas me goinfrer. Je ne voulais surtout pas devenir un bibendum (j’ai pris 11kg dont… je ne sais combien de trop plein de liquide amniotique (au moins 3kg). J’ai parfois eu envie de certaines choses mais pas à n’en point dormir ou à supplier Mr Géant d’aller au supermarché me chercher tel ou tel produit.
Je me suis vraiment demandée si ces « envies » pouvaient réellement exister chez certaines femmes, ou si ça n’était qu’un mythe.
Mes seins ont en effet pris une bonne taille, mais la chance continuait pour moi (ou pour Mr Géant si on préfère), car je n’y étais pas du tout sensible.
Sensible… je pense que c’est surement ça la différence entre une femme et une autre…

J’ai beaucoup regardé Babyboom, l’accouchement m’a toujours fait flipper « grave » !!!
Lorsque le 22/07 au matin ma sage-femme, me confirme que T’Pouce arrivera bien ce soir, je n’ai pas eu peur de l’accouchement. ; J’ai seulement pensé à lui, à mon petit bonhomme qui naîtra trop tôt.
Mais de 20h30 (le 21/07) à 11h30 le lendemain jusqu’à la pose de la péridurale, mes contractions ne m’ont pas fait souffrir au point que l’on peut voir chez certaines femmes. Non, pas du tout !!!
Ces contractions que l’on craint, ne m’ont pas ruinées, ni moralement, ni physiquement.

Les 3 points de suture pour l’épisio, et dont j’avais aussi très peur (peur que tout s’arrache, et que ça me fasse très mal après la péridurale passée), m’ont picoté certes, mais ne m’ont pas empêché de marcher.

La fatigue, était bien là, mais mon bébé n’étant pas auprès de moi, je n’étais pas une loque, je n’avais pas le temps pour ça. 4h après mon accouchement je montais déjà à l’étage au-dessus pour voir mon fils. Je n’ai pas beaucoup dormi…

Rentrés à la maison, je n’étais pas du tout stressée, ni perdue.
Pourtant j’avais aussi peur (je me répète je crois), de ne pas y arrivée car je ne m’étais jamais occupée d’un nouveau-né.
Mais je ne sais pas, tout s’est bien déroulé, de façon fluide, sans stress ou peur.
Même le bain !!! Je me suis fait confiance, comme les infirmières me l’avaient répété
« Faites confiance à votre instinct ».

L’allaitement, ça fait « mal » à chaque début de tétée, mais tout à fait supportable (à mon goût).

J’avais aussi entendu que l’on est tellement fatiguée par les pleurs la nuit, que la journée, on est une loque, à comater dès que cela est possible.
Je suis fatiguée et c’est vrai qu’après une nuit « endiablée » par les pleurs de T’Pouce pour manger (et qui boit au ralenti), je me demande si mon corps pourra encore être réveillé comme ça pour un deuxième brugnon.
Mais non, la journée, je vaque à mes occupations je fais parfois une sieste mais je ne suis pas une loque.
Et enfin, la petite phrase que j’ai entendu avant d’être enceinte, avant d’accoucher, et encore maintenant ; « Tu vas voir, un enfant ça change la vie ! Fini ça… et ça… et puis ça… »
Mais nonnnnnnn !!!!!
T’Pouce nous accompagne au resto.
Je suis restée une femme pour mon homme.
Nous déjeunons et dînons aux mêmes heures qu’auparavant.
Mr Géant peut encore faire ces soirées entre potes.
Nous pouvons regarder tranquillement un film.
Et enfin, nous retrouver aussi tous les deux en amoureux, pendant que T’Pouce dort.
Par contre, c’est vrai, l’organisation est le maître mot.
Aller au ciné est devenu plus compliqué si on a personne à proximité.
Mais non, pas un chamboulement, pas pour nous en tout cas.

Pourtant après tout ce que nous avons entendu… nous avons eu peur, flipper, appréhender, la venue de notre petit bout.

Alors, voilà, aujourd’hui,
chère future maman, je t’écris pour te dire qu’il ne faut pas écouter tout ce que l’on peut entendre.
Il ne faut pas être effrayée.
Non, surtout pas, car l’arrivée d’un petit bout, ne veut pas toujours dire chamboulement, ou tornade dans la vie de couple.
Ce petit brugnon, peut être « juste » la suite logique de l’amour que vous éprouvez l’u
n pour l’autre.
Sans heurt et sans difficulté.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ces idées reçues que je n’ai pas vécues

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog