Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-10-15T04:55:06+02:00

Quelle leçon de courage ce petit être

Publié par Melle Alexa

Mon fils (j’adore dire ça), me scotche toujours autant par sa force.
Dès le début de ma grossesse, j’ai toujours dit et su que c’était un guerrier.
Pourquoi ?! Parce qu’il a dû lutter dès le début avec mes variations de taux de sucre (je suis diabétique de type 1 (ndrl)) dû aux hormones qui me chamboulaient tout à l’intérieur.
Puis il y a eu mon coma hypo où j’ai cru qu’il n’avait pu y survivre.
Et les soucis qui ont suivi…
Les amniodrainage où il attrapait l’aiguille et ne facilitait pas le travail des médecins.
L’accouchement à 34SA.
Notre séparation entre lui et moi pour être emmené en réa-néonat.
Son opération (atrésie duodénale) à J1.
Toutes ces piqûres qu’il a dû subir, qui lui rendaient ses petites mains toutes bleus, tellement, qu’ils ont été obligé ensuite de le piquer dans les pieds.
Son cathé central, un tuyau de 18cm partant de la main jusqu’à l’entrée de son cœur.
Ses petits cris de douleur, qui ne duraient jamais longtemps me stupéfiaient.
J’essayais d’être toujours présente auprès de lui pendant les soins mais ça n’était pas facile…

J’essayais de soutenir et encourager, ce petit bonhomme que je connaissais à peine.

Aujourd’hui, les choses ont évolué. Nous nous connaissons mieux, et je découvre encore un peu plus cette force.
Les gens disent que T’Pouce à ma force. Mais à la différence de moi, c’est aujourd’hui lui qui me soutien et qui par ses sourires me fait comprendre
« T’inquiète pas Maman, tout va bien ».
Quand Renoir est décédé, je me suis penchée au-dessus de son lit pour lui dire avec tristesse, il m’a souri. Son sourire m’a redonné le courage nécessaire pour la suite de la journée.
Hier, nous sommes retournés à Necker. On a dû lui sectionner une petite boule de salive sous la langue qui s’était formée à cause d’un canal bouché (celui qui permet à la salive de s’évacue).
Je suis encore restée auprès de lui, mais je n’étais pas fière… Le geste était précis, rapide mais sans anesthésie. J’ai frissonné, même si le médecin m’a rassuré.
T’Pouce a hurlé, mais quand je l’ai pris dans les bras, il m’a tout de suite souri comme pour me dire ;
« Ça va Maman, ne soit pas triste ».

Il parait que les préma ont une force bien particulière, cette force qui leur a permis de vivre.
Ce petit homme est bien plus qu’un guerrier, il représente LA force.


Petite note personnelle ;
« Maman est déjà très fière de toi, T’Pouce…
Et je ne parle pas d’une fierté banale comme finir un biberon, non, mon fils, toi, tu es déjà un exemple pour ta maman, et je suis si fière d’être celle-ci !!!!
Je t’aime Monsieur Pouce…
»

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quelle leçon de courage ce petit être

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog