Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-02-10T06:00:00+01:00

Anecdote de diabétique

Publié par Melle Alexa

Comme vous le savez (ou pas) je suis diabétique insulino dépendant (type 1) depuis l'âge de 13 ans.
Chaque jour j'ai 4 injections d'insuline que je gére moi même, depuis le début.
Je vis bien avec ce "compagnon délicat ".
Car même bien équilibré, le diabéte est une maladie sournoise ; Il réagit à toutes vos émotions, sentiments, événements de la vie quotidienne. Pour être un peu plus explicite ; Colère, chagrin, stress, joie ...


diabete21294609237.jpg


Par exemple, lorsque mon ex petit ami est décédé, 1 mois après sa disparition, je faisais de gros malaises, je perdais connaissance, (mon seuil d'alerte hypoglycémique n'existait plus). J'ai dû être hospitalisée pendant 1 semaine pour tout remettre en ordre.
Définition du mot Hypoglycémie :
Diminution du taux de glucose dans le sang. Ses causes en sont multiples. Les premiers symptômes d'alarme, surtout si la diminution est rapide, en sont la pâleur, les sueurs, l'accélération du rythme cardiaque, les tremblements, l'anxiété, la sensation de faim.
D'autres signes sont les témoins du déficit en glucose des neurones. Ils peuvent survenir en l'absence des premiers, si la diminution du taux de glucose sanguin est très progressive : maux de tête, malaises, vertiges, troubles mentaux, visuels, moteurs, convulsions puis coma.

Il y a quelques semaines, j'ai fait une grosse hypoglycémie. L'un des récents symptômes est une descente aux enfers, un desespoir immense qui m'envahit et pour lequelle je serai capable de mettre fin à mes jours.
Je suis très sérieuse dans ma maladie, et je sais que c'est un symptôme alors lorsque cela arrive, je me "teste" (= calcule grâce à un appareil du taux de sucre que j'ai dans le sang), je mange et je me bats contre moi même, car le temps que le sucre remonte vous parait une éternité ...
Dans cette situation, je pense à tous ceux que j'aime, je me bats et je fais tout pour ne pas rester seule longtemps.
C'est très difficile à vivre ...

Cet article n'a pas pour but de vous émouvoir, juste que lorsque j'entends que le diabéte n'est pas une maladie, voir pas une maladie grave ça m'agace.
Dans la vie, je suis toujours souriante, pleine de vie, sans me plaindre. Mais je reste une personne malade, et si je fais un malaise ou si vous croisez quelqu'un dans la rue, qui fait un malaise ce n'est peut être pas qu'il est saoule, dépressif, bizarre, non, ce ne sont peut être juste que des symptômes hypoglycémiques ... Alors ne soyez pas ignorants ...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

commentaires

The happenis 18/02/2012 13:49

Ma maman est diabétique depuis l'âge de 6 ans, donc je connais cette maladie depuis que je suis toute petite (les piqures de glucagon en cas d'urgence et autres dextro). J'ai passé des journées
entières à dépister les passants avec une asso, ma conclusion se rapproche de la tienne, c'est une maladie trop peu connue.
As-tu pensé à la pompe? Je sais que ma maman a eu du mal a sauter le pas (elle ne voulait pas se sentir "appareillée"), mais c'est une véritable révolution pour elle. Son diabète est mieux
équilibrée, et elle se sent plus libre.
En tout cas, cette maladie me touche, et c'est important d'en parler! Bon courage à toi. :)

Melle Alexa 20/02/2012 22:36



Merci The Happenis.
J'ai pensé à la pompe mais je ne veux pas être "branchée".
On verra la suite :)



Camille-Fraise 16/02/2012 14:03

Pour moi aussi c'est 3 à 4 piqûre / jour, je n'ai pas du tout envie de passer à la pompe. C'est con mais j'aime trop les robes pour avoir cette bosse qq part... Pour moi, le côté invisible de cette
maladie nous protège quelque part des a priori et des réactions que peuvent susciter la vision de notre maladie. En revanche cet avantage est aussi son plus gros inconvénient car les gens ne
prennent pas du tout au sérieux la fatigue par exemple que cela peut engendrer au quotidien. Comme si ce qui n'était pas visible n'était pas réel. J'ai même quelques fois eu l'impression que les
gens trouvaient que j'exagérais mon état. On ne veut pas de pitié mais juste une compréhension. La limite est parfois assez mince pour les gens.
J'ai vraiment hâte que l'on puisse avoir un système qui nous évite de nous piquer, que ce soit pour tester la glycémie ou pour les injections.
L'an dernier j'étais enceinte pour la 1ère fois et j'étais à 8 injections par jour et une quinzaine de dextros. J'étais super bien équilibrée du coup ! Je dois faire un billet moi aussi sur mon
blog pour témoigner que les grossesses diabétiques ne sont pas aussi alarmantes que ce que l'on peut lire souvent. ;)
Des bises à toutes mes consoeurs de piqouzes ! ;)

Melle Alexa 20/02/2012 22:35



Merci Camille-Fraise, et hâte de lire cet article :)



Onee-Chan 13/02/2012 11:59

Moi je suis juste hypoglycémique et crois moi personne n'appelle ça non-plus une maladie, encore moins que le diabète... Tu as bien fait de l'écrire, cet article !

Melle Alexa 14/02/2012 06:56



Merci Onee-Chan :)



Dalyna 12/02/2012 18:55

Alors moi c'est le contraire comme quoi !
Ce qui m'horripile moi, c'est surtout le fait qu'on dise que c'est une maladie grave... J'entends souvent ça, y compris en conf' de rédac quand un journaliste veut proposer un sujet sur la santé,
dès qu'il parle du diabète, c'est toujours soit pour l'associer à mauvaise hygiène de vie, genre en gros tu es responsable de ton diabète car tu as trop bouffé de junkfood (beaucoup le pensent
hélas!) ou soit pour dire que c'est une maladie très grave et moi ça m'exaspère, je vois tout le temps des pharmaciens qui me prennent en pitié quand je récupère mon matos, me pose des questions
bêtes genre "vous avez beaucoup de diabète ?" etc. Moi j'en ai marre de ça. Certes c'est une maladie, faut pas le prendre à la légère loin de là, mais je veux ni pitié ni rien, et vu qu'on lutte
chaque jour pour voir le bon coté des choses, je n'aime pas quand on me parle de sa "gravité" c'est comme si on attaquait ma joie de vivre et ma façon de le combattre.
Sinon, tu as raison, c'est une maladie difficile, c'est pas moi qui vais dire le contraire... ! Moi aussi j'ai une pompe, comme l'une des personnes qui a commenté, j'ai été voir le lien que tu as
mis pour une pompe sans fil, mais honnetement, je vois pas l'évolution avec ce que j'ai; à partir du moment ou tu te piques, le fil c'est vraiment pas le plus genant et c'est très discret. Je kiffe
ma pompe et ce traitement, c'est clair que je ne reviendrai pour rien au monde aux piqures car je me piquais 4 X/jour, comme toi actuellement, et ça me pesait. Mais si tu n'es pas prete pour cela,
attends un peu, peut etre qu'il y aura quelque chose de mieux dans les années à venir, je l'espère ! Moi ce que j'attends avec impatience, ce sont les capteurs de glycemie pour voir ta glycemie en
temps réel. Ils existent déjà, beaucoup l'utilisent au canada mais en France ce n'est pas encore remboursé par la sécu et c'est 50 € pour un, qui dure une semaine, donc 200 € par mois, c'est trop.
Mais pour moi ça c'est révolutionnaire, t'imagines? ne plus avoir besoin de se piquer 4/5 fois par jour pour le test... Quelle qualité de vie on gagnerait.... Je te fais de gros bisous et bon
courage à toi !

Melle Alexa 12/02/2012 19:18



Nous sommes complétement différentes lol
Moi personne ne me plaint, pire il y a quelques années lorsque je disais que je faisais une hypo les gens me laissaient faire un malaise hypoglycémique avant d'intérvenir voir ne pas
intervenir.
Les dextro ne me dérangent pas le moins du monde ...
J'aime pas le fil qui te relie à la pompe, je trouve que ça fait beaucoup trop "malade".
Mes piqûres même si c'est chiant je gére, d'ailleurs même mon Doc me dit "tu vas pas te faire chier avec une pompe, vu comment tu géres bien tes piqûres" (je devrais peut être pas l'écrire ça)
C'est vrai que je gére, mais peut être "trop bien" comme je dis à l'hopital, moi personne, vraiment personne en me voyant gérer mon diabète me dit que c'est "grave" ou à pitié de moi. Et dans les
moments où je flanche, à part mes parents, pas grand monde s'en soucis. Et comme nous vivons dans une Société égoïste, il me paraissait très important d'écrire une note sur les méfaits de cette
maladie, ne pas laisser quelqu'un vivre ça seul, savoir réagir, et agir.
P-S : Diabète de Type 1 et Type 2, le commun des mortels ne fait aucune différence c'est CA que je trouve dommage dans les médias.



Zélie 12/02/2012 01:42

Je ne savais pas... Je pensais pas que les émotions pouvaient avoir un tel pouvoir sur les réactions du corps. Grâce à toi, je me coucherais moins bêtes, et certainement plus "compréhensive" envers
les personnes diabétiques. C'est une maladie qui est presque devenue anodine... pourtant tu me rappelles, que non, elle ne l'est pas. ^^

Melle Alexa 12/02/2012 19:10



Je suis très contente de lire que cet article puisse servir :)



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog