Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-06-09T03:00:00+02:00

Vivre/mourir, entre les deux, on crée les souvenirs

Publié par Melle Alexa

Samedi soir, 22h47 lorsque je commence à écrire ses quelques mots sur l’écran de mon micro ordinateur couleur pink.
Pourquoi tous ces détails ? Car dans une vie, les détails comptent …

Ce  week end aurait dû être un excellent week end.
Tout s’annonçait à merveille ; Le beau temps, mes chevaux, mes parents, ma belle-famille, les copines, je devais profiter de toutes ces personnes qui me sont chères pendant que Mr Géant serait à Budapest faire la fiesta "extraordinaria" pour l’enterrement de vie de garçon de son futur beau-frère.
Enterrement qu’il avait organisé depuis plusieurs mois ; Joie, bonheur, alcool et débauche allaient enjoué ce week end.
L’enterrement auquel j’allais moi, devoir me préparer était loin d’être organisé et surtout beaucoup moins joyeux.

Samedi matin, Roberta (ça n’est pas son vrai prénom je vous rassure), ma cousine espagnole nous a contacté par téléphone pour nous annoncer la triste et mauvaise nouvelle ;
Ma grand-mère maternelle est décédée ce matin.
Même si c’est le court normal de la vie après 91 années passées sur cette terre, nous n’étions pas préparés.
Pourquoi d’ailleurs ? Pourquoi, la mort n’est-elle pas programmée comme un enterrement de vie de garçon ?
Nous pourrions réserver notre billet d’avion par anticipation, prévoir une semaine en famille, tous regroupés à profiter de la personne qui nous quittera dans quelques jours, à lui dire les choses que nous nous sommes pas dites, à l’embrasser, la serrer dans nos bras …
Ça serait « bien », la personne pourrait quitter cette terre de façon sereine et nous l’a laisserions partir avec le même sentiment.

Non, à la place de ça, la nouvelle nous tombe dessus tel un coup de massue, un coup de poing que l’on prend en « pleine poire » sans s’y être préparé.
Avec toute notre tristesse nous cherchons un billet d’avion pour un départ précipité le lendemain (en Espagne l’enterrement est 24h après le décès) pour lui rendre un dernier hommage.
Les souvenirs défilent dans notre tête, comme les larmes coulent sur notre visage.
Ma grand-mère était loin d’être une femme facile, surtout depuis la mort de mon grand-père avec qui j’étais très proche.
Mais je me souviens ;
- Tous ces étés passés dans la grande maison familiale, depuis l’âge de 10 ans
- Ces potins
- Cet amour éternel entre mon grand père et ma grand-mère
- Ces rires
- Ces conflits entre générations
- Ces habitudes
- Ce dynamisme malgré l’âge avançant …

Oui … tous ces petits rien qui forment notre vie, tous ces petits rien passés en Espagne avec mes grands-parents, tous ces petits rien pour certains, ce sont transformés avec nostalgie « en souvenirs » dans mon esprit aujourd’hui.

751_465_310.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

commentaires

Alya 11/06/2013 17:08

Toutes mes condoléances! Ces événements bouleversent notre vie mais ces absences font malheureusement parties de notre parcours! Courage!

Melle Alexa 13/06/2013 00:09



Merci Alya ...



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog